Le jardin

Clos par une murette et un grand portail de fer au monogramme des de La Barthe, et articulé sur deux éléments en marbre gris d’Arudy sculpté en bas-relief, il ouvre sur un espace gazonné dans lequel ont été disposés des vestiges d’archéologie monumentale.

* un pétroglyphe, grand bloc rocheux sur lequel ont été sculptés des motifs géométriques (cercles et éléments de cercle) datant de l’Age du Bronze (vers 1.500 avant J.C.).
Découvert à Buzy, au lieu-dit de Téberne, à quelques dizaines de mètres du dolmen fouillé et déplacé à la fin du 19ème siècle, il constitue un vestige rare de la culture des Ages des métaux, situé sur le petit col qui permet, depuis Oloron, d’accéder à la vallée d’Ossau.
Dans la tradition orale, à l’époque historique, ce bloc gravé était visité par les femmes en mal d’enfant, afin de les rendre mères.
Récemment Jean-Pierre Dugène, lors de ses prospections en montagne, a permis d’identifier un vestige gravé comparable en haute vallée, à près de 2.000 mètres d’altitude, dans un cadre pastoral dont les structures au sol comptent vraisemblablement des implantations saisonnières de la même période.

* des fragments de colonnes de marbre, vraisemblablement antiques et ayant appartenu à la villa aquitano-romaine de Bielle (fouilles du 19ème siècle)

* un petit bloc portant des incisions légères d’affutage de lames en pierre, découvert au Benou, à proximité d’un grand « polissoir-affutoir » bordant le lit d’un ruisseau. Ce type de vestiges, sur des lieux actuellement découverts de prairies servant à la pâture des troupeaux d’Ossau en moyenne et haute vallée, apportent la preuve indirecte de travaux de défrichements, et des premières manifestations d’une économie sylvo- pastorale élaborée par les petits groupes de pasteurs installés dans le bassin d’Arudy.